Haut Potentiel

Les personnes à haut potentiel (HP), les surdoués, les HQI, autant d’appellations un peu fourre-tout dont beaucoup de gens parlent mais dont peu comprennent la réelle portée.

Les Zèbres, pour reprendre la nomenclature plus neutre de Jeanne Siaud-Facchin, ne se caractérisent pas uniquement par une intelligence hors norme, le fait d’être bon en math ou d’être solitaires.  Ils sont bien plus que ça.

Les appellations HP ou surdoués sous-entendent une forme de classification des êtres humains, sur base d’une certaine forme d’intelligence, mesurée par des tests.  C’est éminemment réducteur.  Les personnes en question fonctionnent différemment, réfléchissent différemment, ressentent le monde différemment.  Ce n’est pas mieux ou moins bien, c’est juste différent.

Malheureusement, cette différence n’est tout d’abord pas toujours détectée.  Quand elle ne l’est pas, les personnes peuvent se sentir profondément démunies par rapport à leur mode de fonctionnement qui « ne colle pas » à la manière de fonctionner de leur entourage.  S’en suit parfois une marginalisation qui peut être particulièrement douloureuse.

Si elle est détectée, même si ça représente un soulagement et une explication pour de nombreuses personnes, il ne faut pas s’arrêter là.  Le risque étant de garder cette étiquette et d’en faire son identité.  Il faut aller plus loin, comprendre cette différence, l’apprivoiser, comprendre ce qu’elle signifie pour nous, ce que nous voulons en faire, quelle place elle prendra dans notre identité.

C’est ce que nous proposons aux personnes que nous accompagnons, d’aller plus loin que la simple étiquette, de la reconnaître, de l’accepter et enfin de la travailler pour qu’elle devienne un atout plutôt qu’un poids.

Le coaching en marchant est une arme de choix pour court-circuiter ce cerveau qui tourne en permanence et pour se reconnecter à ses émotions, à son ressenti.

Contactez-nous.